Rhume des foins et allergies

Troubles circulatoires - jambes lourdes

Boostez vos défenses immunitaires

 


Accouchement : bien le préparer

Acido-basique partie 1/4

Acido-basique partie 2/4

Acido-basique partie 3/4

Acido-basique partie 4/4

Allergies : réduire les risques

Argent colloïdal à savoir

Attention à l'auto-médication !

Avant une opération chirurgicale

Chlorella : la bienfaitrice

Comment choisir le bon remède ?

Curcumine : la star Ayurvédique

Gemmothérapie

Glutamine pour vos intestins

Homéopathie : Arnica Montana

Homéopathie : Arsenicum Album

Homéopathie : Dulcamara

Homéopathie : Sels de Schussler

Homéopathie : trousse de voyage

Homéopathie : types de dilutions

Homéopathie : un casse-tête !

Homéopathie : vous soigner

Intoxication métaux lourds

La guérison à distance

La marche consciente

La thérapie Bemer

La thérapie quantique

La thérapie Z-VIOLYNE

Le syndrome métabolique

Les maux liés à une acidose

Ménopause : pensez OP NORM

Oligos : Notions de diathèses

Oligos : principales indications

Vitamine C : si vous saviez !

Votre corps réclame de l'eau

Votre foie vous dira Merci !

 


 

Sucer la tétine de son bébé réduit ses risques d'allergie

 


Le Figaro indique en effet qu’« une étude suédoise publiée dans Pediatrics […] suggère que les enfants dont les parents ont pris l'habitude de sucer la tétine avant de la remettre dans la bouche de leur bambin sont moins susceptibles de développer des allergies, de l'asthme et de l'eczéma que les autres ».

Le journal explique que « les chercheurs ont recruté 184 enfants à fort risque d'allergie, qu'ils ont suivis jusqu'à l'âge de 3 ans. Leurs parents ont été interrogés sur l'allaitement et la diversification alimentaire lors d'un premier entretien, 6 mois après la naissance. L'utilisation d'une tétine était aussi consignée, ainsi que la manière de la nettoyer : plongée dans l'eau bouillante, rincée ou sucée par les parents. Sur les 123 bébés possédant une tétine, 65 se trouvaient dans ce dernier cas de figure ».

Le Figaro note que « l'examen des enfants à 18 mois a révélé que ceux dont les tétines avaient été «nettoyées» dans la bouche des parents avaient un risque d'eczéma diminué et un risque d'asthme et d'allergies notablement réduit ». « Pour les auteurs de l'étude, ce phénomène «est probablement dû à une stimulation précoce du système immunitaire de l'enfant par les germes transmis dans la salive de son parent». Les auteurs, qui ont analysé la flore salivaire d'un groupe d'enfants âgés de 4 mois, ont d'ailleurs mis en évidence des différences notables dans la variété des bactéries présentes dans la salive des enfants, selon que leurs parents sucent, ou non, leur tétine », observe le journal.

Le Dr Bertrand Delaisi, secrétaire général adjoint de la Société française de pédiatrie, remarque pour sa part que « ce résultat est très intéressant, mais il ne faut pas en conclure que c'est une bonne habitude. Sucer la tétine de ses enfants les expose à un risque de transmission de virus, comme le virus respiratoire syncytial (à l'origine de la bronchiolite) ou l'herpès. Cela accroît aussi le risque de souffrir de caries dentaires, dont l'apparition est liée à la présence de certaines bactéries ».

Le Figaro souligne en conclusion que « l'étude, bien que portant sur des effectifs limités, tend à étayer la théorie en vogue selon laquelle l'observance de normes d'hygiène trop strictes a pour effet pervers de freiner le développement du système immunitaire de l'enfant ».