Rhume des foins et allergies

Troubles circulatoires - jambes lourdes

Boostez vos défenses immunitaires

 


Accouchement : bien le préparer

Acido-basique partie 1/4

Acido-basique partie 2/4

Acido-basique partie 3/4

Acido-basique partie 4/4

Allergies : réduire les risques

Argent colloïdal à savoir

Attention à l'auto-médication !

Avant une opération chirurgicale

Chlorella : la bienfaitrice

Comment choisir le bon remède ?

Curcumine : la star Ayurvédique

Gemmothérapie

Glutamine pour vos intestins

Homéopathie : Arnica Montana

Homéopathie : Arsenicum Album

Homéopathie : Dulcamara

Homéopathie : Sels de Schussler

Homéopathie : trousse de voyage

Homéopathie : types de dilutions

Homéopathie : un casse-tête !

Homéopathie : vous soigner

Intoxication métaux lourds

La guérison à distance

La marche consciente

La thérapie Bemer

La thérapie quantique

La thérapie Z-VIOLYNE

Le syndrome métabolique

Les maux liés à une acidose

Ménopause : pensez OP NORM

Oligos : Notions de diathèses

Oligos : principales indications

Vitamine C : si vous saviez !

Votre corps réclame de l'eau

Votre foie vous dira Merci !

 


 

Se préparer à une intervention chirurgicale

 

 

Les remèdes à prendre avant une opération :

Il arrive très fréquemment que l’on me pose la question suivante :

  • « Je dois subir une intervention chirurgicale. Y’a t’il des moyens naturels de s’y préparer et d’éviter les effets secondaires de l’anesthésie ? »

Cette une question très intéressante. Il est effectivement utile de « préparer son corps » au traumatisme de l’intervention chirurgicale.
Le traumatisme est lié d’une part à l’intrusion d’un objet tranchant à l’intérieur du corps, mais également au fait de couper les chairs, d’enlever un organe, de poser une prothèse, etc…

L’injection de produits chimiques pour provoquer l’anesthésie n’est pas non plus sans effets indésirables.
Tous ceux qui ont connu un « réveil difficile » ou encore des symptômes de « troubles de la mémoire » savent de quoi je veux parler.

Il est donc possible par le biais de compléments alimentaires mais aussi avec quelques remèdes homéopathiques de mettre toutes les chances de votre côté pour que tout se déroule le plus parfaitement possible.

Sur le plan homéopathique, j’ai l’habitude de proposer le protocole ci-après.
Je l’utilise avec succès depuis près de 20 ans avec mes patients et il donne de très bons résultats.

J’ai d’ailleurs pu remarquer que ceux qui utilisent ce protocole « se remettent beaucoup plus vite que les autres » de l’intervention chirurgicale.

avant l’intervention :

  • l’avant-veille, 1 dose ARNICA 30 CH
  • la veille, 1 dose ARNICA 15 CH
  • si appréhension ou peurs, ajouter : la veille, 1 dose GELSEMIUM 15 CH (avec un décalage de 2 heures sur la dose d’Arnica

après l’intervention : (dès le réveil)

  • 1 dose ARNICA 5 CH
  • 1 dose HYPERICUM 5 CH
  • 1 dose NUX VOMICA 9 CH (avec un décalage de 2 heures entre chaque prise)

 

le lendemain de l’intervention :

  • 1 dose ARNICA 15 CH
  • 1 dose HYPERICUM 9 CH
  • 1 dose NUX VOMICA 15 CH (avec un décalage de 2 heures entre chaque prise)

continuer ensuite pendant 10 jours avec des :

  • granules d’ARNICA en 15 CH : 2 fois/jour – matin et soir – : 5 granules
  • granules de NUX VOMICA 15 CH, 1 fois/jour (au coucher), 5 granules

 

Indépendamment du protocole homéopathique, un certain nombre de compléments alimentaires peuvent être très utile avant et après l’intervention chirurgicale.

Il y a notamment la VITAMINE C qui a un rôle extrêmement important à jouer. Lors d’une intervention chirurgicale, le taux de vitamine C tissulaire s’effondre littéralement.

Ceci est très certainement dû à l’action conjuguée des différentes drogues utilisées pendant l’anesthésie, ainsi que le stress, la douleur et les médicaments post-opératoires. (source : médecines nouvelles n°95 – 4è tr.99)
Comme la vitamine C intervient dans le métabolisme du collagène, et par conséquent dans le processus de cicatrisation, il semble important de supplémenter les futurs opérés en vitamine C.

Les apports nutritionnels conseillés sont de 180 mg par jour mais de nombreux auteurs s’accordent à dire que dans une période de grand stress (comme une intervention chirurgicale par exemple), cet apport est nettement insuffisant.

Il peut être utile d’augmenter considérablement votre apport en vitamine C durant les 10 jours qui précèdent l’intervention et durant les 10 jours qui suivent l’intervention.
Certains auteurs proposent dans ce cas jusqu’à 5 grammes par jour en 2 ou 3 prises réparties dans la journée.

Pour la vitamine C, je vous conseille vivement la prise de VITAMINE C naturelle, comme l'ACEROLA PLUS de chez Natura-Clairvi. A ce sujet, attention, bon nombre d'ACEROLA n'ont que le nom et contiennent plus de vitamine C de synthèse que de poudre d'acérola....ACEROLA PLUS contient 960 mg de poudre d'acérola ce qui donne 240 mg de vitamine C naturelle par comprimés. (Il en faut donc 4 pour 1 gramme de vitamine C pure)

Dans le cadre d'une intervention chirurgicale et étant donné les dosages qu'il peut-être utile d'utiliser, il est peut-être souhaible de prendre la VITAMINE C-1000 de chez SOLARAY (également disponible chez Natura-Clairvi) puisque là, vous avez 1 gramme de vitamine C par comprimé, mais il s'agit d'une vitamine C mixte (mélange d'acide ascorbique naturel, Rose Hips et Acérola)
Elle présente surtout le gros avantage d'avoir une assimilation dite à effet retard...

Pour lutter contre la fatigue physique : l’association de vitamine C, de vitamine B9, de magnésium, de fer est particulièrement performante.

Toutefois, il est préférable de ne pas utiliser la vitamine B9 seule.

En effet, l’ensemble des vitamines du groupe B ont une synergie lorsqu’elles sont employées ensemble.

C’est pour cette raison que je propose toujours un complexe comprenant l’ensemble des vitamines du groupe B.

Natura-Clairvi propose un complexe qui s’appelle SAFRANAT qui contient du magnésium marin, l’ensemble des vitamines du groupe B ainsi qu’un extrait standardisé de SAFRAN, véritable trio de choc pour le système nerveux.

Pour soulager votre foie… HAN HEPA pourra être utilisé durant les 6 à 8 semaines qui suivent votre intervention chirurgicale. Ce point sera d’autant plus important si vous avez un gros traitement médical à prendre à la suite de votre opération. Chaque minute, votre foie draine 1,5 Litre de sang. Le foie est donc en 1ère ligne vis à vis des substances éventuellement toxiques qui peuvent se trouver dans le sang.

HAN HEPA est une concentration en micronutriments (bioflavanoïdes, polyphénols, flavones) issus de fruits, de légumes et de tubercules, de graines germées, de plantes aromatiques aux propriétés hépato-protectrices. Ces micronutriments permettent la régénération de la cellule hépatique. (voir la fiche d’HAN HEPA)

 

Dans le cadre d'une intervention sous anesthésie locale, le protocole peut-être un peu plus léger.

Je recommande toujours la prise de VITAMINE C et de SAFRANAT et concernant l'homéopathie, vous pouvez prendre uniquement

avant l’intervention :

  • l’avant-veille, 1 dose ARNICA 30 CH
  • la veille, 1 dose ARNICA 15 CH
  • si appréhension ou peurs, ajouter : la veille, 1 dose GELSEMIUM 15 CH (avec un décalage de 2 heures sur la dose d’Arnica

 

Philippe PERRUCHON
Praticien en naturopaghie quantique - coach - hypnothérapeute